Ville: Sciacca
Région: Sicilia
Sicile province: Agrigento
Nombre d’habitants: Saccensi
Population: 40848
Saints patrons:
   Maria SS. del Soccorso; San Calogero
Produits typiques:
   Céramiques artistiques; conserves de    poisson; Huile; Vin;
 
 
 
   

L’Art

 

Itinéraire monumental - Enrichie avec les Arabes, Sciacca est une ville d’art riche en églises, couvents, fortifications et palais qui vont de la période normande au gothique, de la renaissance au baroque et au XVIème siècle.  Parmi les monuments les plus beaux et singuliers il y a le Steripinto, construit au XVIème dans

 

une exubérante synthèse de style. Á visiter il y a aussi le Musée de l’hôtel particulier Scaglione, qui conserve de précieuses collections de peintures, gravures, sculptures, faïences et porcelaines, pièces archéologiques, pièces de monnaie, coraux et objets d’artisanat, témoignages d’un collectionnisme  passionné.

       
   

La céramique

 

Vaisselle, carreaux, cadres, décorations pariétales : au XVIème et XVIIème les maîtres faïenciers de Sciacca furent très demandés dans toute la Sicile pour leur production très soignée, émaillée et peintes aux motifs fantastiques et bizarres, élevant la céramique sicilienne à une authentique expression d’art.

   

Le corail

 

Très rare et unique pour sa coloration(rose/saumon/orange), le corail de Sciacca fut découvert pour la première fois dans la seconde moitié du XIXème  (selon une légende locale) ; la nouvelle se répand rapidement et entre 1875 et 1880  9000

 

tonnes sont extraits par les bateaux de Trapani  et de Torre del Greco, qui accourent à Sciacca et s’en accaparent.

   
 

Le carnaval

 

Le plus ancien en Sicile - Dans le monde artificiel des exhumations folkloriques pour les touristes, des mises en scènes théâtrales les plus sophistiquées et de l’organisation managériale de fêtes populaires, Sciacca garde et cultive une authentique tradition qui a incroyablement survécu  aux intempéries de la modernité...

 

Le Carnaval…un phénomène très particulier pour son enthousiasme et sa participation populaire,où le masque, les invectives et la représentation de scénario en vers révèlent une envie explosive d’authenticité.

 
         
   

Les thermes

 

L’antre de Dédale - Il représente la plus ancienne structure thermale de Sciacca, que l’on peut admirer sur le mont Kronio : une grotte d’une rare suggestion (aujourd’hui englobée dans le Grand Hôtel des « Stufe ») qui fait galopé la fantaisie ; une heureuse synthèse de nature et d’artifices

qui justifie largement la renommée dont jouirent les thermes de Sciacca  à l’époque où le thermalisme était plus répandu qu’aujourd’hui. Pour valoriser les qualités bénéfiques de ses eaux, au XIXème  une autre construction se dressa dans la Vallée des Bains (Anciennes Thermes) et au début du XXème un élégant établissement plongé dans la végétation vit le jour (Nouvelles Thermes).

Antrothérapie - A l'intérieur du poêle célèbre, l'atmosphère riche en vapeur d'eau atteint une température de 40 °, efficace pour le traitement de l'arthrite, la goutte et l'inflammation des voies aériennes supérieures.
Fangothérapie - Eau sel de soufre et de brome et d'iode, qui coule à une température de 56 °, est à la base de boue, efficace dans le traitement de certaines maladies de la peau (psoriasis, dermatite, acné, etc.)
Les substances inhalées - Le sel de l'eau sulfureuse, brome et d'iode, qui coule à une température de 56 ° est également efficace pour le traitement de l'asthme bronchique, la rhinite, la sinusite, la pharyngite, la laryngite et une otite.
     

Les paysages et les monuments

 
         
home | où nous sommes | les appartements | la ville | contacts | les services | FAQ

© 2010 casavacanzelarosarossa.com - Web design Calogero Ruffo